Vous êtes ici

Actualités

Octobre Rose

"1 femme sur 8 risques de développer un jour un cancer du sein"
Octobre Rose est une campagne de lutte contre le cancer du sein, organisé par l'association "Le cancer du sein, Parlons-en !" depuis plus de 23 ans.
Cette année, l'Hôpital Privé d'Ambérieu relaye cet événement.
Du 10 au 13 Octobre, des stands seront mis en place, un médecin sera présent toute la journée pour répondre aux questions de tous : patients, visiteurs, professionnels de santé...

L'Hôpital Privé d'Ambérieu recherche un médecin coordonnateur

Afin de renforcer son équipe, l’HAD de l'Hôpital Privé d'Ambérieu recherche un Médecin Coordonnateur, pour un CDI.

Le médecin coordonnateur est le référent médical de l’établissement d’HAD. A ce titre, il organise le fonctionnement de la structure. Son rôle est de veiller à la bonne transmission des informations médicales et à l’accomplissement des soins. Il participe également à l’évaluation des soins et il assure la liaison et la coordination avec le médecin traitant et le médecin hospitalier.

Recherche d'un Médecin Coordonnateur en CDI

Afin de renforcer son équipe, l’HAD de l'Hôpital Privé d'Ambérieu recherche un Médecin Coordonnateur, pour un CDI.

Le médecin coordonnateur est le référent médical de l’établissement d’HAD. A ce titre, il organise le fonctionnement de la structure. Son rôle est de veiller à la bonne transmission des informations médicales et à l’accomplissement des soins. Il participe également à l’évaluation des soins et il assure la liaison et la coordination avec le médecin traitant et le médecin hospitalier.

Journée Européenne des Droits des Patients

 

A l'occasion de la Journée Européenne des Droits des Patients, deux représentants des usagers de l'Hôpital Privé d'Ambérieu, Mr Pezzini et Mr Mazuy, tenaient un stand dans le hall d'accueil de l'hôpital le lundi 18 avril.

Désignés par l'Agence régionale de santé, leur rôle est de faire valoir les droits des usagers du système de santé et de contribuer à l'amélioration de la vie quotidienne des patients.

Retrouvez l'article sur Le Progrès.fr : http://bit.ly/1Qmzc3p

 

Pages